Chambre d’Agriculture Occitanie : l’innovation collaborative pour la gestion des adventices

Pour le compte de la Chambre d’Agriculture Occitanie, Hipolito Studio a réalisé une série de cinq films pour mettre en avant les démarches innovantes initiées par cinq agriculteurs exploitants de la région quant à la gestion des adventices.

Initié par la Chambre d’Agriculture Occitanie, le projet AGLAE se veut le vecteur de solutions inédites en matière d’agroenvironnement. Il vise à compiler les pratiques agroécologiques innovantes en Grande Culture Polyculture Élevage, notamment pour la gestion des adventices. Et ce, via un véritable réseau de détection de l’innovation.

Ainsi, ces pratiques sont qualifiées par des experts. En outre, ces derniers viennent des instituts techniques et de recherche, des coopératives, des chambres d’agriculture. Ces pratiques permettent la constitution d’un référentiel axé sur les partages d’expériences que les agriculteurs de la région Occitanie vivent au sein même de leurs exploitations.

 

Gestion des adventices : constats, techniques et conseils

Les adventices sont les plantes indésirables qui prolifèrent dans les cultures. Leur gestion révèle plusieurs défis majeurs. D’une part, il s’agit de considérer les objectifs de production, de rendement et de qualité de chaque agriculteur. D’autre part, la gestion des adventices nécessite une approche et des pratiques favorisant le développement durable, la préservation des sols, des sous-sols et des écosystèmes.

Ainsi, Hipolito Studio a réalisé une série de cinq films pour mettre en avant les démarches innovantes initiées par cinq agriculteurs exploitants installés en Occitanie. Leur but : assurer une gestion des adventices exemplaire et l’instauration d’une agriculture plus propre. Entre autres, par la réduction des produits phytosanitaires.

 

Des équilibres complexes et fragiles

Choix variétal, technique du faux-semis, écimeuse, réduction de l’écartement entre les rangs, cultures intermédiaires : si les sujets abordés dans les cinq épisodes sont techniques, Hipolito Studio accentue leur accessibilité. Au-delà des initiés, chaque téléspectateur peut ainsi se rendre compte de la nécessité de maintenir un équilibre multiforme.

D’une part, il s’agit de celui entre l’homme et la machine. Certaines techniques supposent en effet d’adapter les matériels génériques. D’autre part, celui entre l’homme et la chimie. La réduction des produits phytosanitaires exige des trésors de compétences et d’ingéniosité. Enfin, celui entre l’homme et l’environnement pour pérenniser les cultures et garantir leur transmission de génération en génération.

Florian Merle